Maison de Santé : encore un scandale !

La Communauté de communes HJSC décide d’implanter la Maison de Santé sur la friche Ford contre l’avis de la Municipalité de Saint-Claude

Et ça continue !

Après plusieurs réunions de travail au cours desquelles la municipalité de Saint-Claude s’est opposée à l’implantation de la maison de santé sur la friche Ford Rue Carnot, la Communauté de communes a décidé de l’y implanter malgré l’opposition de Saint-Claude, première concernée. Après avoir refusé l’installation de la Maison de Santé à l’ex-collège Rosset, elle refuse maintenant son installation dans les locaux bientôt vacants du Collège de la Maîtrise. La Com com s’abrite derrière l’avis de certains médecins qui décideraient de tout sans en être les financeurs.

En revanche le patient, c’est-à-dire vous tous, n’est pas consulté alors qu’il paie la totalité du projet avec ses impôts.

Pourquoi la friche Ford n’est pas le bon choix ?

  • Elle est excentrée alors que les services de l’état tout comme l’Agence Régionale de Santé préconisent de ramener les services au public en centre ville. La friche Ford est à 1 km de centre ville.
  • Le cheminement piétonnier pour s’y rendre emprunte une zone verglacée en permanence en hiver le soleil n’y donnant pas pendant trois mois.
  • Le coût d’un immeuble neuf de 4 niveaux dépassera 5 millions
  • La sortie des voitures est très dangereuse. C’est entre 300 et 400 sorties de véhicules jour qui couperont la départementale. Les services qui auront donné leur feu vert à ce projet devront répondre pénalement des conséquences graves qui pourront en découler.

Pourquoi le Collège de la Maîtrise est souhaitable

  • Il est à 180 m de la rue du Pré donc en centre ville
  • Il coûtera moins cher en réutilisant deux bâtiments en très bon état même si le chiffrage de l’étude a été volontairement « gonflé »
  • Sa cour intérieure peut recevoir 50 véhicules, d’où une grande facilité de stationnement
  • Sa réalisation sera tout aussi rapide.

Il peut prétendre aux mêmes aides financières que le projet concurrent.

Ainsi donc, une fois de plus la Communauté de communes se permet de décider à la place de la Municipalité de Saint-Claude de ce qu’elle doit faire et où le faire.

Sanclaudiens, vous comprendrez encore mieux pourquoi nous avons décidé de quitter cette Communauté de communes qui impose sa dictature sur notre ville.

Saint-Claude, le 19 juillet 2016

Jean-Louis MILLET
Maire de Saint-Claude